Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aappmabassalat.overblog.com

LA SNC CENTRALES ASSOCIÉES EST AUTORISÉE À EXPLOITER DEUX USINES HYDROÉLECTRIQUES SUR LE SALAT, JUSQU'EN 2054

24 Mars 2014 , Rédigé par AAPPMA DU BAS SALAT Publié dans #Gestion de l'eau

Deux arrêtés préfectoraux, du 15 janvier 2014, autorisent la SNC Centrales Associées à exploiter pendant 40 ans les usines hydroélectriques de Las Isles à Mazères-sur-Salat et de Las Martres à Roquefort-sur-Garonne.

Chaque arrêté est complété par le règlement d'eau et la consigne d'entretien de la retenue.

Les puissances, débits et autres valeurs indiquées dans ce qui suit sont fournies pour la centrale de Mazères-sur-Salat puis celle de Roquefort-sur-Garonne.

Les puissances normales disponibles sont de 374 kW et 437 kW.

Les débits maximaux dans les canaux de dérivation sont de 24 m3/s et 28 m3/s. Ces canaux court-circuitent le Salat sur environ 750 m et 200 m.

Des grilles d'entrefer 3 cm éviteront la pénétration des plus gros poissons dans les conduites forcées.

Des goulottes de dévalaison seront réalisées au droit des grilles des usines. Elles fonctionneront avec des débits de 1200 l/s et 1400 l/s.

Les débits réservés sont fixés à 4,20 m3/s (1,65 m3/s dans la passe mixte à poissons et canoës-kayaks + 2,55 m3/s dans une passe attenante, pour le débit d'attrait) et 4,50 m3/s.

Les éclusées sont strictement interdites.

Les barrages constitueront des retenues d'environ 7.500 m2 pour 12.000 m3 et 1.500 m2 pour 25.000 m3, au niveau normal d'exploitation.

Deux vannes de décharge et une vanne de dessablage constitueront les dispositifs de décharge et de vidange, en amont des vannes d'entrée des canaux d'amenée.

Une chasse de dégravage annuelle permettra le transport sédimentaire pour chaque retenue. D'une durée de 12 heures au maximum, elle ne pourra être réalisée que si le débit du Salat est supérieur à 90 m3/s (2 fois le module). Le débit évacué ne devra pas dépasser 9 m3/s.

Ces usines portent atteinte au bon fonctionnement de la rivière et des milieux aquatiques. L'usinier doit apporter, chaque année, une compensation à la FDAAPPMA 31. La première année, elle recevra 6.768 € et 2.112 €.

Les travaux nécessaires à la mise en conformité de ces usines avec les prescriptions des deux arrêtés préfectoraux doivent être réalisés avant le 15 janvier 2016.

Arrêté préfectoral usine Las Isles - Mazères-sur-Salat

Arrêté préfectoral usine Las Martres - Roquefort-sur-Garonne

Implantation des usines hydroélectriques de Las Isles et Las Martres

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article