Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
aappmabassalat.overblog.com

LES PÊCHES DE SAUVETAGE DANS LES CANAUX DES USINES HYDROÉLECTRIQUES DU BAS SALAT, DES 16 AU 18 JUILLET 2019

19 Juillet 2019 , Rédigé par AAPPMA DU BAS SALAT Publié dans #Actualités

Canal d'amenée de l'usine des Salins du Midi
Canal d'amenée de l'usine des Salins du Midi

Canal d'amenée de l'usine des Salins du Midi

Canal d'amenée de l'usine de Touille

Canal d'amenée de l'usine de Touille

La période d’étiage permet au propriétaire d’une usine hydroélectrique dite "au fil de l’eau" d’intervenir sur l’usine, le canal d’amenée (canal qui apporte l’eau à l’usine) et/ou le canal de fuite (canal qui restitue l’eau à la rivière) en limitant les pertes de production.

Plusieurs usines hydroélectriques du secteur de l’AAPPMA du Bas Salat sont actuellement à l’arrêt avec leur canal d’amenée vidé. Toute l’eau de la rivière circule alors dans le tronçon dit "court-circuité" :

  • Usine de Touille, à Touille (longueur du tronçon court-circuité : 2.200 m)
  • Usine des Salins du Midi, à Salies-du-Salat (longueur du tronçon court-circuité : 4.500 m)
  • Usine de Mazères Sud, à Mazères-sur-Salat (longueur du tronçon court-circuité : 700 m)

Ce sont donc plus de 7 km de la rivière Salat qui retrouvent, pendant plusieurs semaines, un débit total.

La vidange du canal d’amenée impose le plus souvent de sauver les poissons qui ne dévalent pas par l’exutoire de l’usine et restent prisonniers du canal, dans peu d’eau. Des pêches électriques dites "de sauvetage" sont alors effectuées.

C’est ce qui s’est passé :

  • les 16 et 17 juillet, pour le canal d’amenée de l’usine des Salins du Midi,
  • le 18 juillet, pour le canal d’amenée de l’usine de Touille.

Ces pêches électriques de sauvetage ont été réalisées par :

  • ECCEL Environnement, pour le canal d’amenée de l’usine des Salins du Midi,
  • Jean-Luc Bellariva, pour le canal d’amenée de l’usine de Touille.

La longueur du canal d’amenée de l’usine des Salins du Midi et la quantité de poissons à sauver ont nécessité deux journées de travail. Si les barbeaux communs, les goujons et les vairons ont été les plus nombreux, le canal hébergeait aussi des chevaines, des gardons, des loches franches, des toxostomes (sophies), des vandoises (sièges), des lamproies de planer, quelques écrevisses et bien sûr des truites fario, dont une d'environ 65 cm.

Les mêmes espèces, hormis les écrevisses, ont été trouvées, mais dans des quantités bien moindres, dans le canal d’amenée de l’usine de Touille. Ce canal avait déjà fait l’objet d’une pêche de sauvetage, le 21 août 2018 (voir l’article du 12 mars 2019). Il faut noter tout de même la belle taille des vandoises sauvées.

Tous les poissons capturés ont été déversés dans le Salat.

Les travaux prévus consistent :

  • pour l'usine de Touille, à installer un plan de grille à l'amont du canal et à construire une usine hydroélectrique supplémentaire le long du canal,
  • pour l'usine des Salins du Midi, à curer le canal et consolider ses berges (enrochements).
L'endroit où sera réalisé le plan de grille, à l'amont du canal de l'usine de Touille

L'endroit où sera réalisé le plan de grille, à l'amont du canal de l'usine de Touille

Arrêté préfectoral du 4 juillet 2019

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article