Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
aappmabassalat.overblog.com

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DE L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19 SUR LES PÊCHEURS ?

17 Mars 2020 , Rédigé par AAPPMA DU BAS SALAT Publié dans #Actualités

 Dernière mise à jour : 16/05/2020 

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DE L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19 SUR LES PÊCHEURS ?

Le samedi 14 mars 2020, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a annoncé le passage au stade 3 de l’épidémie de COVID-19.

Le stade 3 ou stade épidémique correspond à une circulation active du virus. La stratégie repose alors sur l’atténuation des effets de l’épidémie. L’organisation prévoit la mobilisation complète du système sanitaire hospitalier et de ville, ainsi que des établissements médico-sociaux pour protéger les populations fragiles, assurer la prise en charge des patients sans gravité en ville, et des patients avec signes de gravité en établissements de soins. Les activités collectives sont fortement impactées.

Le lundi 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements.

En particulier, les déplacements sont interdits sauf , par exemple, pour « faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile, sans aucun rassemblement et à condition d'être muni d'une attestation ».

Cette attestation précise cette autorisation puisqu’il s’agit d’un « déplacement bref, à proximité du domicile, lié à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective. »

L’esprit du texte est de n’autoriser que les déplacements essentiels, puisque le confinement doit être la règle et la sortie doit être une exception.

La fédération de pêche de Haute-Garonne incite les pêcheurs à suivre les mesures de confinement et à ne pas se rendre à la pêche. Elle annonce :

« En accord avec les directives gouvernementales liées à la pandémie de coronavirus, les locaux de la Fédération de pêche 31 sont fermés jusqu’à nouvel ordre gouvernemental.

Tous les alevinages (truite fario et truite arc-en-ciel) sont annulés ; nous vous tiendrons informés en temps utile de la reprise des lâchers.

Conformément aux directives gouvernementales nous invitons les pêcheurs à rester chez eux et à ne pas se rendre au bord de l'eau pour pratiquer leur loisir. La pêche n'est pas une nécessité.

En vous remerciant de votre compréhension. »

  • En cas de violation des interdictions
  • En cas de manquement aux obligations édictées par le décret n° 2020-260 du 16 mars 2020
  • En cas de méconnaissance des mesures prises sur son fondement

les personnes peuvent se voir infliger une amende forfaitaire de 135 € (Décret n° 2020-264 du 17 mars 2020) puis de 200 € ou 450 € en cas de récidive dans les 15 jours (Décret n° 2020-357 du 28 mars 2020 - Article 1).

Dans le cas de plus de trois violations dans les 30 jours, le délit est puni de 3.750 € d'amende et 6 mois de prison au maximum (loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 - Titre 1 - Article 2 - Alinéa 4).

L'attestation de déplacement dérogatoire (version du 25 mars 2020)

L'arrêté préfectoral de Haute-Garonne, du 27 mars 2020

L'arrêté préfectoral de Haute-Garonne, du 16 avril 2020

Claude Roustan, président de la Fédération Nationale de la Pêche en France, et Hamid Oumoussa, directeur général de la FNPF, répondent aux questions de Nicolas Bensussan, journaliste de "La Pêche et les Poissons", pendant le confinement dû au coronavirus.

L'occasion de faire remonter quelques interrogations sur la situation actuelle, les pistes de réflexion pour le déconfinement, la participation comme partenaire au Tour de France 2020...

L'arrêté préfectoral de Haute-Garonne, du 23 avril 2020

Le message de Norbert Delphin, président de la fédération départementale de pêche de Haute-Garonne, du 2 mai 2020

Le message de Norbert Delphin, président de la fédération départementale de pêche de Haute-Garonne, du 2 mai 2020

Claude Roustan, président de la Fédération Nationale de la Pêche en France, et Hamid Oumoussa, directeur général de la FNPF, répondent à nouveau aux questions de Nicolas Bensussan, journaliste de "La Pêche et les Poissons", juste avant la reprise de la pêche.

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article