Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aappmabassalat.overblog.com

LES TROIS STATIONS D'ÉPURATION DE HAUTE-GARONNE REJETANT DANS LE SALAT N'ÉTAIENT PAS SATISFAISANTES EN 2011

1 Juin 2013 , Rédigé par AAPPMA DU BAS SALAT Publié dans #Gestion de l'eau

Dans le cadre de Natura 2000, le DOCOB de la rivière Salat, validé le 26 mars 2009, liste page 147 les caractéristiques des systèmes d'épuration situés le long du Salat. Pour les trois stations situées sur la zone de l'AAPPMA du Bas Salat, on y trouve :

Commune  Capacités nominales  Performances
Eq-hab Débit (m3/j)
 Mazères-sur-Salat  1000 200  Insuffisantes
 (effluent chargé en pollution)  
 Salies-du-Salat  2500 375  Correctes
 Mane  750 150  Correctes

L'action n° 11 du DOCOB a pour objectif une amélioration de la qualité de l'eau épurée : "Il est proposé une amélioration de la qualité du rejet des systèmes d'épuration puisqu'il existe certains sites où l'épuration n'est pas satisfaisante. Une augmentation des contrôles pourrait être réalisée dans le cadre de l'autosurveillance pour les exploitants volontaires."

Le Système d'Information sur l'Eau Adour-Garonne (SIE Adour-Garonne), fournit des renseignements plus récents sur les stations d'épuration de ces mêmes communes. On y trouve :

Mazères-sur-Salat, observations 2011 :

  • Système de collecte :
    Le réseau de collecte des eaux usées est entièrement séparatif.
  • Station d'épuration :
    C'est un dispositif rustique et rudimentaire, puisqu'il n'est constitué que d'un traitement primaire (décanteur-digesteur).
    L'effluent qui en est issu, et rejeté au milieu naturel récepteur, reste chargé de manière significative en pollution organique carbonée, même quand la filière de traitement délivre tout son potentiel épuratoire.
  • Sous produits :
    Les boues issues de la dépollution sont stockées dans le digesteur.
  • Évènement :
    Boues polluées au nickel. Une vidange totale du digesteur est prévue en 2012 par centrifugation et incinération.
    Une convention est en cours avec l'entreprise polluante pour la prise en charge de ce traitement.

Salies-du-Salat, observations 2011 :

  • Système de collecte :
    Le réseau est pseudo séparatif et en mauvais état.
    La surcharge hydraulique qui en résulte est permanente et par temps de pluie, la situation s'aggrave beaucoup.
    Le poste de refoulement a cependant été rénové.
  • Station d'épuration :
    Ce dispositif est en mauvais état et sous dimensionné par rapport à la charge hydraulique à traiter.
    On note des fissures sur le génie civil du décanteur et du filtre bactérien.
    Les équipements d'autosurveillance sont inadaptés (préleveurs non réfrigérés) ou absents (débitmètres, canal de mesure). 
    Les mesures qui en sont issues sont donc peu représentatives.
  • Sous produits :
    Les boues issues du digesteur seraient déshydratées grâce à une centrifugeuse mobile.
    Leur siccité déclarée est de 30%. Elles seraient envoyées au centre de compostage Terralys à Roquefort.

Mane, observations 2011 :

  • Système de collecte :
    Le réseau de collecte des eaux usées est en partie unitaire.
    Il est constitué de 2 postes de refoulement. On compte 4 déversoirs d'orage en amont du poste principal (SNCF).
    Il est fréquent que celui-ci soit à l'arrêt.
  • Station d'épuration :
    Cette commune a signé une convention pour l'assistance technique du SATESE.
    Cette station ancienne est passablement vétuste mais le traitement est le plus souvent efficace lorsque les eaux claires collectées par la partie unitaire du réseau ne perturbent pas le fonctionnement du dispositif.
    Associée à l'insuffisance des extractions, cette surcharge hydraulique engendre des départs de boues qui dégradent donc largement la qualité du rejet.
  • Sous produits :
    Les boues sont déshydratées sur les lits de séchage puis épandues en agriculture hors du cadre réglementaire.
    Si on se réfère au flux polluant traité, la production réelle est bien inférieure à la production théorique.
    Il faudrait envisager une filière "boues" plus fiable avec un silo de stockage de grande capacité qui permettrait une plus grande fréquence d'extraction et de limiter les fuites lors de certains épisodes pluvieux.
Problèmes constatés en 2011, liés...  Mazères   Salies   Mane 
 ...à la collecte des effluents OUI OUI OUI
 ...à l'atteinte des performances européennes  OUI NON NON
 ...à l'autosurveillance NON OUI NON
 ...à l'exploitation des ouvrages NON OUI OUI
 ...aux départs de boues NON NON OUI
 ...à la production de boues OUI NON OUI
 ...à la destination des sous-produits NON NON OUI

Deux arrêtés préfectoraux, du 10 février 2012, mettent en demeure les agglomérations de Mazères-sur-Salat et Salies-du-Salat de mettre en conformité les systèmes de traitement des eaux usées, avant le 31 décembre 2013 (voir les pages 159 à 161).

Station d'épuration de Mazères-sur-Salat

Station d'épuration de Salies-du-Salat

Station d'épuration de Mane

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article